Friday, August 18, 2006

L'ermitage hivernal

Les moines irlandais étaient célèbres pour leur ascèse : jeûnes, veilles, immersions dans l’eau glacée.
Au Japon, le TAKIGYO est une ascèse peu pratiquée par les frileux. Des bouddhistes et des adeptes du Shinto montent des sentiers enneigés jusqu’aux cascades et se placent sous l’eau glacée.
L’embrasement dévotionnel des mystiques serait aussi efficace que le fameux TOUMO de MILAREPA, le yoga du feu. Les extases de la carmélite Marie-Madeleine de PAZZI s’accompagnaient de phénomènes inexpliqués comme " l’incendie d’amour ", dont le rayonnement était ressenti par son entourage. Au 17ème siècle, Maria VILLANI était une âme enflammée, selon son biographe Francis MARCHESE, elle devait boire plus de quinze litres d’eau glacée pour apaiser le feu divin qui la consumait. Dans la Bible, le prophète Jérémie parle d’un feu dévorant allumé dans ses os. Angèle de FOLIGNO avait chaud au point d’ignorer la pudibonderie chrétienne. Elle écrit dans le " Livre des visions " : " Il me fut donné un tel feu que, debout près de la croix, je me dépouillais de tous mes vêtements. "
D’autres mystiques chrétiens n’avaient pas besoin de tricoter pour éviter la morsure du froid : Philippe de NERI, Catherine de GENES, Stanislas KOSTKA, Stéfana QUINZANI, Véronique GIULIANI, Sérafina di DIO, Paul de la CROIX, Gemma GALGANI…

1 comment:

marc bosche said...

C'est très joli, comment vous chauffez-vous par grand froid ?

N'est-ce pas un peu petit à l'intérieur ? Je veux dire par là l'impression de volume est-elle suffisante pour y vivre longuement et ne pas s'y sentir à l'étroit ?